Résultats et Synthèse

 

Sur les 1066 Enquêtes
Nombre Habitations étudiées par maladie et % du total

SYNTHÈSE DÉTAILLÉE 

Pour Chaque MALADIE «nombre» de CAUSES TROUVÉES

SYNTHÈSE 

Pour affiner ces premières tendances, observons la répartition des principaux éléments qui altèrent l’énergie de la Terre en regard des pathologies enregistrées :

Les courants d’eau sont présents dans 592 des contextes pathologiques vus et plus spécifiquement pour 275 cas de cancers,  162 maladies diverses, et 70 cas de pathologies cardio-vasculaires.

Les cheminées cosmo-telluriques sont au nombre de 550, dont 254 en présence de cancers.

Les lignes de Hartmann négatives, 291 fois trouvées sur 1066, sont présentes dans 214 environnements de personnes atteintes de cancers, puis 134 pour les maladies diverses et enfin quasiment autant pour les catégories rassemblées de pathologies diabète/obésité/addictives légèrement plus pour les affections cardiaques.

Les transformateurs électriques sont présents dans 430 cas de personnes malades recensées.

767 courants et failles telluriques peuplent les habitations étudiées, défavorisant la résistance de 356 cas de cancers et 110 maladies cardio-vasculaires c’est important….

357 mémoires du sol sont relevées, alimentant dans 186 cas des troubles cancéreux.

En proportion non négligeable, 291 lignes à haute tension influencent le taux vibratoire des habitations sondées, avec une incidence marquée pour les pathologies cancéreuses.

Les relais télévisions et téléphoniques ressortent en faible proportion, dans 83 environnements d’habitations sur 1066 étudiées.

Enfin, on note la présence moyenne de 43 % d’ondes électromagnétiques   aux catégories de maladies retenues, excepté le cancer (47%) .

Les énergies vitales de l’habitation et de ses occupants   sont  donc perturbées par ces ondes électromagnétiques                                                              

 

 

Mentions légales