Relais Téléphone

Dans le cas des relais de téléphone présents sur des pylônes électriques, les variables relevées sur 66 études mettent sensiblement en évidence que plus les ondes sont décuplées en termes d’opérateurs émetteurs, plus le taux vibratoire environnant est abaissé, devenant là aussi négatif dès 3 opérateurs recensés en moyenne. On peut facilement comprendre qu’il en découle une déficience énergétique grandissante pour les milieux vivants environnants à mesure que l’on se rapproche de ces antennes : là également, nous pouvons observer qu’à chaque doublement du nombre d’opérateurs émetteurs, la portée des ondes électromagnétiques émises double en distance à vol d’oiseau. Le phénomène de propagation des ondes paraît s’apparenter à une forme d’irradiation « homogène » de l’environnement.

Mentions légales