La Source

Une traduction plus commune donnerait simplement: « influence de la Terre, dans sa globalité, sur tout être vivant »… d’où ce lien étroit entre géobiologie et santé….En Orient on cite plus régulièrement  le Feng Shui (Vent et Eau – Circulation des Energies) comme « science d’influence de la Terre ». L’une comme l’autre de ces disciplines sont millénaires. Le Feng Shui a acquis ses lettres de noblesse depuis la dynastie Zhou (-1040 av J.C.).  En Occident, Hippocrate, père de la médecine,  écrivait dans son « Traité des Airs, des Eaux et des Lieux »  (-430 av J.C.). « Celui qui veut se perfectionner dans l’art de guérir considèrera comment l’endroit est disposé et s’informera du sous-sol, concurremment avec la constitution des êtres vivants ».

Ainsi, aux perturbations dues aux phénomènes géologiques mis en évidence au XXème siècle (Yves Rocard – Georges Lakhowsky – Ernst Hartmann – etc….), se greffent en supplément tous des effets des ondes électromagnétiques. 

En introduction nous avons fait référence à Hippocrate pour son approche lieux / santé. Ce Père de la seule « médecine véridique » selon le Docteur Paul Carton (dans son livre : La Science Occulte et les Sciences Occultes en 1935) cite les écrits de cet Initié : 

« les corps des hommes et de tous les animaux se nourrissent de trois sortes de choses : d’aliments, de boissons  et de force vitale »

(littéralement = énergie vitale invisible). La force vitale se nomme souffle vital (fluide nerveux) dans tout le corps et hors du corps. Elle est la plus puissante force de cohésion et d’action de tout ce qui existe. Cependant elle est invisible à l’œil ; seul le raisonnement peut la concevoir. En effet, sans elle rien ne prendrait naissance. Elle n’est absente de rien ; on la retrouve dans tout. L’intervalle immense qui sépare la terre du ciel est rempli d’énergie vitale éthérée. C’est elle qui  anime et fait se mouvoir le soleil, la lune et les astres.  Elles est l’aliment du feu. L’eau de la mer aussi en contient, car sans elle les animaux aquatiques  ne pourraient pas vivre. J’ajoute qu’elle donne la vie aux hommes  et qu’elle établit les défenses naturelles (immunitaires)  dans la maladie (641 ;1).

Cette force vitale a reçu des appellations très différentes  : Prana chez les Indous, Kha dans l’ancienne Egypte, Fontaine de Vie des Mystiques, Ether, etc…

Mentions légales