INTRODUCTION

  • 27 septembre 2020
  • Source de la GEOBIOLOGIE                                                                                  
  • La Nature et NOUS
  • DEFINITIONS
  • Géobiologue
  • La Géobiologie
  • Les TROIS VOLETS ET LEUR RELATIONS

Et si la période  de confinement inédite que nous venons de traverser à l’échelle planétaire avait eu  son lot d’apports positifs à nos vies ? Ce contexte a spontanément libéré les idées et élargi les réflexions tandis que nous étions physiquement restreints à un espace limité imposé ; nous avons réappris à prendre le temps, revenir à une plus juste mesure des choses peut-être ? 

Notre belle nature environnante que nous avons par contrainte délaissée, et qui profitant de notre absence à pris ses largesses nous est-elle seulement bienveillante ?

Ne trouves-t-on pas au détour d’un sentier un arbre incliné, peut être deux ou trois presqu’alignés, semblant souffrir du même mal où voulant éviter quelque chose ? En d’autre lieu ce sera une énorme protubérance sur un tronc comme une plaie béante ? L’étendue verte, ce pré si paisible, pourquoi a-t-il des formes en fer à cheval d’herbe plus sombre par endroit ? Quelques interrogations….que nous pouvons nous poser.

La nature nous réserverait-elle quelques surprises ?

Y aurait-il des lieux perturbés ? Si les locataires naturels, arbres ou prairies subissent une influence, pour nous, être humain, qu’en est-il ? Est –ce qu’il y va de notre santé 

Un  géobiologue, chef d’entreprise retraité consacrant sa belle énergie à partager et transmettre un précieux savoir sur les échanges qui se produisent entre les éléments vivants et notre environnement, a lancé l’initiative d’une étude permettant d’observer les incidences énergétiques de ces interactions.

Géobiologue, géobiologie,  qu’en est-il ? Le mot « géobiologie » résulte de l’association de trois mots grecs : Géo = la Terre – bios = la vie – logos = science ou étude, connaissance. Dans le Larousse du XXème siècle, édition de 1930, la géobiologie est définie comme « Science qui étudie les rapports de l’évolution cosmique et géologique de la planète avec les conditions d’origine, de composition physico-chimique et d’évolution de la matière et des organismes vivants ».

Une traduction plus commune donnerait simplement: « influence de la Terre, dans sa globalité,  sur tout être vivant »…d’où ce lien étroit entre géobiologie et santé….En Orient on cite plus régulièrement  le Feng Shui (Vent et Eau – Circulation des Energies) comme « science d’influence de la Terre ». L’une comme l’autre de ces disciplines sont millénaires. Le Feng Shui a acquis ses lettres de noblesse depuis la dynastie Zhou  (-1040 av J.C.).  En Occident, Hippocrate, père de la médecine,  écrivait dans son « Traité des Airs, des Eaux et des Lieux »  (-430 av J. C.) : « Celui qui veut se perfectionner dans l’art de guérir considèrera comment l’endroit est disposé et s’informera du sous sol, concurremment avec la constitution des êtres vivants ».

Ainsi, aux perturbations dues aux phénomènes géologiques mis en évidence au XXème siècle (Yves Rocard – Georges Lakhowsky – Ernst Hartmann – etc….), se greffent  en supplément tous  les effets des ondes électromagnétiques. 

En introduction nous avons fait référence à Hippocrate pour son approche lieux / santé. Ce Père de la seule « médecine véridique » selon le Docteur Paul Carton (dans son livre : La Science Occulte et les Sciences Occultes en 1935) cite les écrits de cet Initié : 

« Les corps des hommes et de tous les animaux se nourrissent de trois sortes de choses : d’aliments, de boissons  et de force vitale »

(littéralement = énergie vitale invisible. La force vitale se nomme souffle vital (fluide nrveux) dans tous les corps et air hors du corps. Elle est la plus puissante force e cohésion et d’action de tout ce qui existe. Cependant elle est invisible à l’œil ; seul le raisonnement peut la concevoir. En effet, sans elle rien ne prendrait naissance. Elle n’est absente de rien ; on la retrouve dans tout. L’intervalle immense qui sépare la terre du ciel est rempli d’énergie vitale éthérée. C’est elle qui qui anime et fait se mouvoir le soleil, la lune et les astres.  Elles est l’aliment du feu. L’eau de la mer aussi en contient, car sans elle les animaux aquatiques  ne pourraient pas vivre. J’ajoute qu’elle donne la vie aux hommes  et qu’elle établit la défenses naturelles (immunitaires)  dans la maladies (641 ;1).

Cette force vitale a reçu des appellations très différentes  : Prana chez les Indous, Kha dans l’ancienne Egypte, Fontaine de Vie des Mystiques, l’Ether….) La force vitale se nomme souffle vital dans tous les corps et air hors du corps

Ce contexte défini, l’étude a été élaborée en partant du principe que « ce qui nous entoure », « ce qui nous porte, nous fait vivre » et « ce que nous sommes » sont des concepts naturels et physiques interdépendants qui génèrent  des phénomènes physiques identifiables et quantifiables. 

Mesurons cette interdépendance et observons ce qu’il en est de la relation lieu/santé ?

  • Notre Géobiologue  a partagé cette dynamique d’observation à plus de 400 personnes ayant participé aux journées de rencontre qu’il anime depuis plusieurs années.
  • La bienveillance étant de mise, il a invité 62 géobiologues  indépendants, qu’il a côtoyé dans son partage de connaissances, à analyser bénévolement des sujets connus neutres qui nous interpellent tous.
  • Il est à noter que ce groupe de travail utilise des méthodes d’approche et de mesure communément apprises et aujourd’hui utilisées dans 13 départements français, dont l’Outre-Mer.
  • L’essentiel des évaluations réalisées en géobiologie s’effectue par la pratique de la radiesthésie et l’outil de référence est l’échelle de Bovis , radiesthésiste Niçois ,qui en 1920 a établi une échelle de mesures toujours en vigueur de nos jours.

Notre géobiologue a, par volonté de partager concrètement une vision constructive et élargie de notre environnement de vie, invité ces indépendants à progresser de façon individuelle, analysant des territoires de manière pleinement aléatoire. Ainsi leurs retours seraient hors de toute influence et feraient objectivement ressortir  les tendances finalement rationalisées par d’autres tiers neutres (géobiologues, enseignant, scientifiques). Chacun d’entre eux a travaillé avec la même méthodologie enseigné lors de formations Journées de rencontre sur l’approche holistique* d’harmonisation

Les enquêtes ont été déclinées en trois volets :

– habitation et maladies graves,
– ondes électromagnétiques,
– lieux accidentogènes.

Ces thèmes retenus ont-ils une liaison entre eux ? Existe-t-il une relation avec notre santé, notre comportement ? 

Dans chaque volet d’étude,  un canevas de questions a été établi selon le thème analysé. Les CAUSES (questions)  des éléments perturbateur reviennent presque tous dans chaque volet.  Pour chaque  cas étudié, les résultats ont été reportés dans un tableau. Le questionnaire a fait appel à des « références géobiologiques », succinctement explicitées dans chacun des volets pour une meilleure compréhension de l’étude.

Mentions légales